Moto scooter électrique YADEA au Maroc

Témoignage d’un heureux conducteur d’un scooter électrique Yadea Z3

Comme on le sait tous, se déplacer dans les rues des grandes villes du Royaume devient de plus en plus difficile. Les transports en commun sont insuffisants et/ou inconfortables et les embouteillages sont de plus en plus envahissants. 

Je suis arrivé à Marrakech directement après avoir complété mon Master pour rejoindre une startup en tant qu’Account Manager, et dès les premières semaines je me suis senti réellement chez moi, la ville et son climat, la chaleur et la générosité de ses habitants m’ont tout de suite séduits. 

J’ai très rapidement trouvé un logement agréable en centre ville et mes journées au boulot étaient bien pleines et stimulantes. Le seul hic, c’était mes galères de transport, matin comme soir trouver un moyen de se déplacer du centre-ville au quartier industriel de Sidi Ghanem me prenait énormément de temps et d’énergie. 

On est en Janvier et je commence à entendre parler dans mon lieu de travail d’un nouveau projet liant un des plus grands groupes industriels Marrakchis et le géant de l’assurance Allianz, pour le lancement de la commercialisation de motos électriques premièrement dans la ville et ensuite partout au Maroc. Ma curiosité m’a vite poussée à poser quelques questions, à fouiller le net pour avoir le maximum d’informations sur cette nouvelle technologie et comment elle pourrait impacter mon quotidien et celui de ses potentiels usagers. 

Après m’être bien renseigné, le jour est venu au cours duquel EMOB (Entreprise qui commercialise ces motos électriques) avait lancé un événement de Test Ride, les personnes intéressées par ces véhicules étaient conviés à les essayer et à découvrir les différents avantages que propose l’entreprise. 

Il faut dire que ma première fois sur une Z3 était pour le moins magique, le démarrage n’avait rien à avoir avec les motos normales. Sous l’assistance d’un des employés d’EMOB, je prends ma place sur le siège – premier constat, très confortable -, je tourne la clé de démarrage et la Z3 dégageait une certaine intelligence dès les premiers abords, le compteur à led m’affiche toutes les informations liées à la batterie, à la vitesse et aux signaux de lumière. L’assistant m’explique tout, me montre les options innovantes de la moto et soudain me dit : “ Fait attention la moto est déjà en marche, et le départ peut décoiffer”. 

Je n’entendais strictement rien, donc je crois à une plaisanterie ou à une erreur de la part de l’assistant mais dès que j’ai tiré sur la poignée d’accélération la moto me prend en sursaut et avance beaucoup plus rapidement que toutes les motos à combustion que j’ai conduit de toute ma vie. 

Je freine et prend un moment pour me rendre compte pour une première fois de l’efficacité de ces moteurs électriques, vis-à-vis de laquelle j’étais plutôt sceptique. Je réaccélère et fais le tour du circuit, une sensation de vitesse intelligente et sécurisée, de robustesse et de fun m’envahit dès lors.  

Après mon test-ride, j’était totalement convaincu, cette moto allait donner fin à mes galères de transport. Je passe directement au stand d’EQDOM, partenaire d’EMOB qui offre un crédit à 0 intérêt, je me renseigne sur les papiers à fournir que je prépare rapidement et que je dépose pour finalement récupérer ma moto quelques jours plus tard. 

Je conduis cette moto depuis maintenant 4 mois, et je peux fièrement dire qu’il s’agit là d’un des meilleurs investissements que j’ai entrepris. Mon scooter s’est avéré être la solution idéale pour assurer mes déplacements en ville avec toute praticité. 

Facile à conduire et à manier, ne nécessitant pas de permis de conduire, et avec un design moderne et épuré, mon scooter électrique est facilement devenu mon compagnon quotidien pour me rendre au travail, découvrir la ville et ses environs, sortir avec mes amis et profiter tout simplement de ma nouvelle vie de jeune actif à Marrakech. 

Autre point à mettre en évidence, L’autonomie de la batterie de mon e-scooter est très satisfaisante. En effet, pour charger complètement la batterie, je peux brancher le chargeur directement sur la moto si elle est proche d’une source d’énergie ou encore sortir la batterie amovible et la faire remonter chez moi pour la charger. Il faudra compter 2h30 pour atteindre le plein, mais en même temps si j’ai des déplacements répétitifs, je peux aussi la brancher quelques dizaines de minutes pour avoir assez de puissance. Un plein me coûte aux environs de 2 Dhs et me permet de parcourir au moins 50 Km, ce qui est extrêmement économique, désormais je passe près des stations d’essence avec un grand sourire aux lèvres sachant que je n’ai absolument rien à leur payer 😀 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour
Peut-on vous aider?